Archive pour octobre 2006

Google /*Code Search*/

Google Code Search
Ca bouge beaucoup chez Google en ce moment, et notamment dans le LABS. Google vient de sortir un Google Code Search, qui permet aux développeurs que nous sommes de chercher un bout de code dans un code source public.

La partie recherche avancée permet de sélectionner le langage, cadrer la recherche sur une licence particulière, etc.

L’idée me semble excellente. Mais quand on voit les résultats retournés, on peut se demander comment aller retrouver une astuce spécifique dans tout ça ? Comment rechercher un bout de code quand on ne se souvient pas d’une ligne bien particulière ?

Bref. L’idée est très bonne, sûrement très utile pour en savoir un peu plus sur l’utilisation d’une fonction spécifique, mais après, pour le reste, je pense qu’il faudra un peu de temps pour apprivoiser la bête !


Suivez le fil !

RSS

« On roulait derrière un 94, il roulait comme un con. »
Je commence à la connaître, cette phrase…
Tous les jours je vais voir si elle a bougé.
J’ai bien pensé, un jour, essayer de comprendre les histoires de RSS qui
m’avertiraient en automatique d’un éventuel mouvement dans la
maison-friroutse, mais j’ai peur qu’on ait même changé de technologie d’ici
là…

Ah ! Popach, tu tombe bien avec ce mail. Juste le jour ou Google met à jour son lecteur de news. Du coup, même si Fred m’a grillé, je peux en profiter pour pondre un truc (genre petite vulgarisation).

Donc je te rassure très cher, tu peux te mettre au RSS sans inquiétudes, car même si les technologies changes, la structure adoptée par le Web 2.0 n’est pas prête de bouger. Le « nouveau Web » repose sur un contenu structuré (avec du XML, des bases de données, etc.). Tout est bien rangé dans des petites cases. Donc les grands principes d’échanges de données resteront, de nouvelles évolutions pouvant se faire sur ces nouvelles bases.

Realy Simple Syndication
Alors donc, c’est quoi ce RSS ? C’est une syndication de contenu en bon français. En fait, le RSS est un format de fichier XML. Ce fichier reprend les infos de tes billets (tout ou partie) avec les dates, le nom de l’auteur, le titre, le corps de l’article, etc. En gros, dans un fichier RSS, tu as les billets les uns à la suite des autres. D’où l’appellation courante de « Fil RSS ». C’est un peu comme si la base de données dans laquelle tu stocke les articles de ton blog était étalée dans un fichier accessible à tout le monde.

A partir de là, ça ouvre énormément de possibilités. Imagine le contenu de l’ensemble des blogs étalé sur des fichiers ayant tous la même structure (d’où l’intérêt de respecter les standards), en gros, une fois que tu as les adresses de tous ces fichiers, tu pourrais n’en faire plus qu’un. Et là, tu viens d’inventer le lecteur de flux RSS.

Un lecteur RSS ?
Un lecteur de flux RSS est un outil qui va automatiquement chercher les fichiers RSS de tes sites ou blogs favoris, et te les présente sous une forme synthétique. Certains les rangent par sites, d’autres les synthétisent et les présentent par date de parution ou par intérêt que tu porte à l’un ou l’autre en fonction de tes lectures. A partir de là, sur une seule page tu as l’ensemble des dernières parutions sur les sites que tu suis. Elle est pas belle la vie ?
Après, libre à toi de lire les articles dans ton lecteur ou sur le site original.

On s’y met ?
Alors, tu peux commencer par aller jeter un oeil à Netvibes, ça devrait te permettre de comprendre rapidement le système. Tu as des petits blocs avec les dernières infos classées par sites. Google présente à peu près la même chose sur son accueil personnalisé si tu possède un compte google.
Par la suite, tu peux aussi jeter un oeil à d’autres lecteurs de flux RSS. Personnellement, j’ai un faible pour les lecteurs en ligne, qui vont me permettre d’accéder à mes synthèses à partir de n’importe quelle machine. Et j’ai un gros faible (depuis longtemps, je le confesse) pour le reader de google qui me permet aussi un accès à partir de mon pda.

Google reader mis à jour.
Google vient de procéder à une mise à jour de son reader. L’un des gros avantage que je trouvais jusque là à ce lecteur de flux, c’était la présentation par dates de publication. Sur une seule page, j’avais les uns en dessous des autres, tous les articles qui m’intéressent publiés par ordre chronologique. Il y avait déjà la possibilité de marquer les articles importants (ou à lire le jour où on a le temps), les tags pour un classement par mots clefs, etc. Aujourd’hui, Google va plus loin, en proposant un partage de flux, une gestion par dossiers, et plein d’autres options sympathiques que je vous invite à découvrir.


Prévisible est hilarant !

Ouarf !
Quand Daniel se met à faire le gougeat dans les couloirs, ça peut donner ça !